• Bienvenue sur le site du Conservatoire d’Espaces Naturels de Guyane 

Emploi

 

  >> La RNNKR recrute un(e) garde de réserve naturelle

Contexte local 

La Réserve Naturelle Nationale de Kaw-Roura (RNNKR) est située dans l’est de la Guyane sur les communes de Régina et Roura. Ses 94.700 hectares s’étendent le long de l’océan atlantique à l’ouest de l’embouchure de l’Approuague et sont en partie inscrits comme zone Ramsar. Créée en 1998, en particulier pour protéger sa population de caïmans, elle est reconnue pour son écosystème de zone humide exceptionnel abritant une grande biodiversité.
La RNNKR est ouverte au public qu’elle accueille à la Maison de la Réserve. Les opérateurs touristiques proposent des excursions sur la rivière et en forêt. Le développement économique, la participation des habitants du bourg de Kaw, de Régina et de Roura aux activités de la réserve et l’intégration de la réserve dans le contexte économique et social sont des enjeux importants.
Le Parc naturel régional est le gestionnaire de la réserve de Kaw-Roura depuis 2014.

 

Contexte général

Le garde de Réserve Naturelle (RN) réalise la surveillance écologique, exerce la police de la nature, et assure la mise en oeuvre du plan de gestion de la Réserve.
Métier repère essentiel à la RN, le garde occupe un rôle primordial sur le terrain, en étant garant de la RN vis-à-vis des publics fréquentant le site. Il prend part à la sensibilisation des publics notamment sur la préservation et au respect de la réglementation en vigueur.
Emploi très polyvalent, le garde peut mener des actions seul (ex : entretien de matériel) ou en équipe (ex : patrouilles de surveillance), des suivis écologique (avifaune, amphibien…) des animations scolaires ou grands publics. Le garde est très autonome sur le site. Il rend compte au conservateur, au Chef d’équipe ou au directeur du Parc naturel régional de Guyane. Il est amené à coopérer avec les agents du Parc naturel régional et les différents gestionnaires d’espaces publics et naturels présents dans la zone.
Il peut participer à des actions transversales avec d’autres services de police (ONF, OFB, ONEMA, gendarmerie). Le garde peut être commissionné et assermenté afin d’assurer des missions de police de l’environnement en réserve naturelle nationale. Pour cette mission, il est placé sous l’autorité du procureur de la République.

MISSIONS ET ACTIVITES PRINCIPALES :

Assurer la surveillance de la RN et la police de la nature

• Exerce la surveillance du territoire de la réserve ou la police de la nature dans le cadre de son
commissionnement (relevés, constats et répression des infractions) et de la politique pénale mise
en place sur la RN ;
• Exerce ou participe à l’organisation de l’activité de police de la nature avec les autres services de
police ;
• Sensibilise le public au respect de la réglementation ;
• Participe à la sécurité du public en lien avec les services compétents (agents ONF, OFB ou les
gendarmes, le cas échéant assurer les premiers secours pour les agents titulaires du brevet
national de premier secours) ;
• Conçoit et met en oeuvre le balisage règlementaire de la RN ;
• Assure une présence régulière auprès des acteurs locaux (communes, associations, chasseurs,
pêcheurs, agriculteurs…).

Contribuer à la gestion écologique et technique de la RN

• Réalise des mesures scientifiques et techniques et des suivis naturalistes du patrimoine faune flore
inscrits au plan de gestion, collecte et saisit ces données ;
• Réalise les rapports des suivis écologiques de la réserve ;
• Responsable du matériel scientifique et participe à la maintenance des installations, des
équipements ;
• Réalise et assure le suivi des travaux d’entretien du site (ouverture, balisage ou entretien de
sentiers, suivi de chantiers, éradication d’espèces invasives, maintien d’ouverture des milieux…).

Contribuer à l’activité administrative de la RN

• Réalise la gestion et le suivi des travaux effectués sur la RN au plan administratif (montage des
dossiers, application des autorisations par les entreprises, mise en place des chantiers) ;
• Effectue un suivi de ses activités (compte-rendu, suivi et évaluation des activités.) ;
• Participe à des réunions internes et externes.

Contribuer au volet animation et sensibilisation des publics

• Informe et sensibilise le public sur le patrimoine naturel lors des tournées ;
• Avec l’appui des autres gardes, assure l’accueil des publics à la maison de la réserve, la
sensibilisation au respect de la réglementation, assure des visites guidées, des circuits pour les
groupes scolaires, des journées « portes ouvertes » ;
• Conçoit et réalise, en collaboration, des supports d’information et d’animation adaptés aux
publics ;
• Réunit de l’information sur le territoire (veille) et participe à la communication sur les réseaux
sociaux ;
• Participe à la réflexion, la création et la mise en place d’une nouvelle muséographie à la Maison de
la Réserve et de son animation.

ACTIVITES PONCTUELLES OU SPECIFIQUES 

• Peut être amené à assurer la rédaction d’une partie du rapport annuel d’activité et les différents
courriers et tâches administratives afférent à son activité, en fonction de l’organisation de la RN ;
• Peut être amené à assurer des formations techniques, des animations auprès des publics et
participer à des manifestations ou évènements ponctuels ;
• Peut être amené à gérer le matériel et la sécurité liée à son emploi ;
• Peut être amené à vendre des produits proposés par la réserve, assure le suivi des recettes et des
stocks.

RISQUES PROFESSIONNELS

• Travail en milieu naturel isolé et par toutes conditions ;
• Risques liés aux missions de surveillance. Altercations et incivilités (contact public) ;
• Exposition potentielle aux maladies infectieuses et parasitaires lors des travaux de terrain (tétanos,
rage, leptospirose, etc…).

COMPÉTENCES REQUISES

• Etude dans les domaines liés à la gestion des espaces naturels (forêt, agricole, gestion et protection
de la nature…), ou liés à l’animation ou la vulgarisation scientifique ;
• Parcours ou expérience professionnelle : dans les milieux agricoles, de l’environnement, de la
forêt, de l’entretien des espaces verts, ou accompagnateur/guide nature, animateur ;
• La sensibilisation à l’environnement, une expérience en association naturaliste constituent des
plus.

Connaissances

• Connaissance des réglementations (nationales et locales) concernant la protection de la nature,
les espaces protégés, les procédures liées à l’exercice de la police de la nature, les pouvoirs et
devoirs du garde de réserve naturelle ;
• Connaissances écologiques généralistes et naturalises ;
• Connaissance des méthodes de recueil de données et de suivi des protocoles (faune et flore) ;
• Connaissance des techniques d’animation d’un groupe ;
• Connaissance des outils bureautiques, internet, réseaux sociaux, une connaissance des logiciels
cartographique est un plus.

Savoir-faire

• Savoir rédiger un procès-verbal, un compte-rendu ;
• Savoir collecter des données, effectuer des mesures et relevés suivant un protocole défini ;
• Savoir informer les publics divers ;
• Savoir organiser et contrôler les travaux ;
• Savoir utiliser et réparer les matériels de la réserve ;
• Savoir réaliser des outils d’information et d’animation ;
• Savoir vulgariser des informations sur la faune et la flore ;
• Savoir détecter les attentes des populations locales ;

• Savoir rechercher, analyser, synthétiser et rédiger des informations pour la création de contenus
éducatifs et de sensibilisation.

Savoir-être

• Maîtrise de soi, calme, recul, sang-froid et fermeté pour la mission de police ;
• Grandes capacités relationnelles et gestion des conflits ;
• Disponibilité, flexibilité ;
• Débrouillardise, goût du travail manuel ;
• Résistance physique et goût pour le travail en extérieur ;
• Sens de l’observation, rigueur, précision et patience pour les relevés ;
• Capacités d’animation auprès de publics divers, sens pédagogique et expression orale et écrite
correctes ;
• Sens de l’organisation et adaptabilité aux circonstances (terrain, conditions météo etc..).

CONDITIONS DE RECRUTEMENT 

• Titulaire de la fonction publique ou contractuel ;
• CDD renouvelable sur une base de 37 heures annualisées ;
• Patrouilles nocturnes régulières, ainsi que les week-end et jours fériés ;
• Assermentation et commissionnement fortement souhaités ;
• Permis de conduire B obligatoire (si possible avec remorque) ;
• Permis côtier et/ou fluvial seraient appréciés ;
• Poste basé au bourg de Kaw et au bourg de Roura, nécessitant des déplacements ;
• Prise de fonction : Juin 2020
• Rémunération sur la base des grilles fonction publique.
• Date limite de réception des candidatures adressées à Mme la Présidente du PNRG, BP 539, 31 rue
F. Arago 97300 Cayenne (par mail aux contacts si dessous) : 24 mai 2020.

Contacts

- Clarisse LHEZ, Conservatrice l.clarisse.rnkr.pnrg@gmail.com,
- Erick Bannis, Coordinateur des réserves, e.bannis.pnrg@gmail.com

 

  >> Le GEPOG recrute un(e) conservateur(trice) 

Le Groupe d’Etude et de Protection des Oiseaux en Guyane (GEPOG) est gestionnaire de deux réserves naturelles : les Nouragues et l’Ile du Grand-Connétable.

Créée en 1992 en Guyane, la Réserve naturelle de l’Ile du Grand-Connétable est située au large du fleuve Approuague. Elle protège près de 8 000 hectares de milieu marin et terrestre. La réserve accueille la seule colonie d’oiseaux marins entre l’Amazone et l’Orénoque, avec 6 espèces d’oiseaux nicheuses. Le milieu marin de la réserve abrite des espèces emblématiques comme le Mérou géant et le Dauphin de Guyane.

Le GEPOG recrute un conservateur(trice) pour la réserve naturelle nationale de l’Ile du Grand-Connétable.

Rôle du conservateur

Le/la conservateur(trice) au sein du pôle milieu marin coordonne et met en œuvre l’ensemble des actions de protection et de gestion définies sur la réserve de l’Ile du Grand-Connétable. Il/elle est le cadre responsable de la réserve. À ce titre, il/elle coordonne et encadre les actions sur la réserve, que ce soit en matière de gestion du patrimoine naturel, de recherche scientifique, d’accueil des publics, de sensibilisation et d’animation. Il/elle est le responsable de la gestion administrative, financière et du personnel de la réserve. Il/elle en assure aussi la représentation externe.

Le/la conservateur(trice) est placé(e) sous l’autorité du gestionnaire qui définit le cadre de ses activités, en lien avec le comité de gestion. Il/elle a ensuite une grande autonomie dans la mise en œuvre des missions qui lui sont confiées dans le cadre du plan de gestion de la réserve.

Activités dominantes

  • Elaborer des propositions de stratégie pour la gestion de la réserve et sa zone fonctionnelle et appliquer ou rédiger le plan de gestion ;
  • Coordonner et contrôler le fonctionnement administratif et financier de la réserve ;
  • Gérer et encadrer le personnel de la réserve ;
  • Préparer les comités de gestion et rédiger les bilans d’activités ;
  • Représenter la réserve et développer les partenariats avec les acteurs du territoire ;
  • Élaborer les programmes de recherche et les protocoles scientifiques sur le périmètre de la réserve et plus spécifiquement sur les oiseaux marins ;
  • Poursuivre la dynamique des projets marins en lien avec la responsable des programmes marins au GEPOG ;
  • Exercer une activité de police de la nature sur le terrain ;
  • Assurer des tâches d’animation, de communication et de vulgarisation scientifique sur la réserve.

Activités secondaires

  • Participer à des réunions techniques, stratégiques sur les autres programmes du GEPOG ;
  • Venir en appui aux autres salariés du GEPOG sur des missions ponctuelles ;
  • Appuyer les salariés d’autres espaces protégés lors de mutualisations ponctuelles ;
  • Participer aux échanges avec le CEN Guyane.

 

Profil recherché 

Les connaissances :

  • Connaissances scientifiques de niveau supérieur en particulier sur les oiseaux marins : baguage, télémétrie, analyse statistiques
  • Connaissances juridiques, administratives et financières
  • Connaissance concrète des milieux insulaires et de l’écosystème marin
  • Connaissance des réseaux environnementalistes et des acteurs locaux et régionaux

Les « savoir-faire » :

  • Capacité d’organisation et de gestion de projets
  • Capacité d’ingénierie de montage de dossiers financiers complexes
  • Capacité d’encadrement et de travail en équipe
  • Capacité à dialoguer avec les partenaires tels que les services de l’Etat, les collectivités territoriales, les structures associatives
  • Capacités rédactionnelles et de synthèse
  • Capacité à vulgariser le savoir scientifique

Les « savoir-être » :

  • Culture associative
  • Aptitudes relationnelles avec des interlocuteurs de toute nature
  • Aptitude à l’expression orale
  • Savoir travailler en réseau
  • Diplomatie
  • Dynamisme dans la durée
  • Sens politique et stratégique.

Diplôme et autres

  • Diplôme bac + 5 ou bac+2 avec minimum 3 ans d’expérience sur poste équivalent
  • Permis B indispensable
  • Permis côtier et hauturier souhaité
  • Maîtrise et autonomie concernant la navigation sur embarcation motorisée souhaité
  • Savoir nager indispensable
  • Commissionnement « espaces naturels » souhaité
  • La qualification de bagueur agréée CRBPO serait un plus

Conditions

Travail possible les weekends et jours fériés,

Poste administratif basé au 431 route d’Attila Cabassou, 97354 Rémire-Montjoly dans les locaux du GEPOG.

Rémunération selon la convention collective de l’animation à l’indice 400.

 

Information et contact :

Kévin Pineau (conservateur de la RN) : 06 94 42 87 20 / kevin.pineau@gepog.org

Roland Eve (Directeur) : 06 94 27 19 05 / direction@gepog.org

Envoyer une lettre de motivation et un CV uniquement par format électronique avant le 30 avril à l’adresse direction@gepog.org en précisant l’intitulé du poste en objet.

Date de prise de poste en fonction de l’évolution de l’épidémie de Covid-19 (idéalement 1er juin 2020).

 

  >> Le CENG recrute un(e) directeur(trice)

                                    

Type de contrat : CDI

Employeur : Conservatoire d’espaces naturels de Guyane (CENG)

Mission : 

Le conservatoire d’espaces naturels de Guyane recherche un(e) directeur(trice).

Le Conservatoire d’Espaces Naturels de Guyane :

Le Conservatoire d’Espaces Naturels de Guyane (CENG) est une association créée en 2009 sous l’impulsion des gestionnaires d’espaces naturels de Guyane existants, avec l’objectif de contribuer à la gestion de ces espaces à l’échelle régionale suivant 6 axes d’intervention :

• Animation du réseau de gestionnaires
• Proposition de nouveaux espaces à gérer
• Aide à la gouvernance des espaces protégés
• Gestion des données environnementales
• Amélioration des conditions d’emploi dans les espaces protégés
• Acquisition et/ou gestion de sites naturels.

Aujourd’hui le CENG regroupe les associations GEPOG, Kwata, Sepanguy, Trésor, le Parc Naturel Régional de Guyane, le Parc Amazonien de Guyane, l’Office National des Forêts et la Commune de Sinnamary.

La structure emploi actuellement 1 ETP pour l’animation du réseau des gestionnaires.

LA MISSION :

Soutenu par la DGTM (ex-DEAL) Guyane, le CEN Guyane souhaite renforcer les actions déjà entreprises depuis sa création et dynamiser les thématiques peu traitées qui sont dans son champ d’action. Le/la directeur(trice) en application des décisions du conseil d’administration et sous tutelle du président sera l’acteur majeur de cette dynamique en réalisant les missions suivantes :

• Développer la dynamique et la prospective pour le CEN :
Propose au conseil d’administration une stratégie pour le CEN (plan d’action quinquennal)
Anime et contribue à une réflexion sur le positionnement institutionnel du CEN et sur son évolution
S’assure de la cohérence du projet avec la charte du réseau CEN
Assure la promotion d’une éthique de la démarche Conservatoire
Contribue à l’obtention de l’agrément CEN institué par la loi « Grenelle II » du 12 juillet 2010 puis confirmé par la loi « biodiversité » du 8 août 2016
Recherche de nouveaux moyens innovants de développement pour le CEN en relation avec différents partenaires de la biodiversité

• Développer et organiser les moyens financiers et opérationnels du CEN :
Met en œuvre le projet associatif du CEN sur le plan programmatique et budgétaire
Recherche de financements, notamment prospection de nouvelles sources (actions ponctuelles ou innovantes)
Contrôle la bonne conduite budgétaire des actions
Contrôle l’élaboration des bilans et des rapports annuels

• Organiser et encadrer le travail des équipes du CEN :
Renforce l’équipe salariée du CEN : réalise le recrutement du personnel, en relation avec le Président
Organise la planification annuelle du travail
Supervise la réalisation des programmes (travail de coordination, suivi de l’exécution du travail, évaluation des résultats)
Organise et anime des réunions d’équipe

• Représenter le CEN et assurer les relations partenariales :
Représente le CEN, par délégation du Président, auprès des partenaires institutionnels et financiers
Cadre les principes de relations partenariales sur les dossiers et intervient dans la résolution des difficultés ou sur les dossiers délicats
Impulse une dynamique de concertation et de dialogue entre acteurs autour d’une culture « CEN » commune, œuvre à la résolution des conflits potentiels
Veille à générer une image positive du CEN
Renforce les liens avec la fédération et le réseau des CEN

• Organiser et animer les réunions institutionnelles :
Propose des éléments au Président pour l’élaboration de l’ordre du jour des réunions
Prépare l’AG selon les prescriptions du Président
Prépare les travaux du CA et du bureau et s’assure de la mise en œuvre des décisions

LE (LA) CANDIDAT(E)

Expérience professionnelle de 5 à 10 ans minimum, en rapport avec le poste
Formation Bac + 5 ou ingénieur
Conviction pour la protection de la nature et esprit associatif ; expérience en conservatoire d’espaces naturels ou en gestion d’espaces naturels appréciée
Maîtrise du fonctionnement des politiques publiques en matière d’environnement et de développement local
Capacité relationnelle et de négociation à un niveau élevé, aisance pour la prise de la parole en public, l’animation de réunions et des débats
Expérience et compétences avérées en gestion du personnel
Compétences avérées en ingénierie de montage de dossiers financiers
Esprit de synthèse et compétences rédactionnelles, bonne maîtrise des logiciels de bureautique

CONDITIONS MATERIELLES LIEES AU POSTE

Le poste en CDI est à pourvoir dès que possible.
Le poste est basé dans les locaux du CENG à Cayenne (Guyane française).
La rémunération minimum pour ce poste correspond à l’indice 500 de la convention collective nationale de l’animation (négociable)

Pour postuler, merci d’envoyer votre CV et lettre de motivation adressés au Président par e-mail à l’adresse suivante avant le 29 mars:
cen.guyane@gmail.com

Date de prise de poste : 1er juin

Lieu de travail : Cayenne, Guyane Française