• Bienvenue sur le site du Conservatoire d’Espaces Naturels de Guyane !

  • Second forum des gestionnaires des espaces naturels protégés organisé en Guyane!

Parc amazonien de Guyane

pirogue-takariste-une
Superficie : 3,4 millions ha, répartis en une zone de coeur de 2 millions ha et en une zone de libre adhésion de 1,4 millions ha
Grands Biotopes: Important massif de forêt tropicale humide, milieux remarquables comme les savanes- roches, les inselbergs et monts forestiers au-delà de 500 m d’altitude caractérisés par un très fort taux d’endé- misme.
Date de création: 27 février 2007
Gestionnaire: Etablissement public.
Equipe: 88 agents et plus.
Eléments remarquables: C’est le plus grand parc national de France et de l’Union Européenne.

Un Parc National hors-normes

Historique de création

C’est lors du premier Sommet de la Terre à Rio en 1992 que la volonté de la France de créer un parc national en Guyane a été annoncée. Face à la disparition des forêts tropicales dans le monde, le président François Mitterrand et les grands élus de Guyane (Elie Castor, président du Conseil général et Antoine Karam, président du Conseil régional) ont voulu donner un signe fort à la communauté internationale en souhaitant protéger un vaste pan de la forêt amazonienne. Il aura fallu trois missions d’étude pour que le projet de parc national fasse enfin consensus après 15 années de concertation. Le Parc amazonien de Guyane a officiellement été créé le 27 février 2007 par décret ministériel.

Le site

Avec une superficie de 3,4 millions d’hectares, le Parc amazonien de Guyane est le plus grand parc national de France et de l’Union européenne. Son territoire, implanté sur la partie sud de la Guyane, est constitué d’une zone de cœur de 2 millions d’hectares et d’une zone de libre adhésion de 1,4 millions d’hectares. Il est frontalier du Parc national brésilien des Tumuc-Humac avec qui il forme l’une des plus grandes aires protégées de la zone intertropicale. Le territoire du PAG s’étend sur les communes de Maripa-Soula, Papaïchton, Camopi, Saül et Saint-Elie, où vivent près de 15 000 habitants. Ils s’agit principalement de communautés amérindiennes (Wayana, Apalaï, Teko, Wayampi…), de Noirs-marron Aluku, Créoles et Métropolitains.

Les missions

Sculpteur de TembéLes missions du PAG sont celles parcs nationaux de France, avec quelques adaptations liées au contexte guyanais. Les principaux axes d’action sont :

  1. Protéger les patrimoines naturels
  2. Connaître pour mieux gérer
  3. Accompagner le développement durable du territoire
  4. Préserver et valoriser les patrimoines culturels
  5. Sensibiliser pour préserver

En plus des missions classiquement dévolues aux parcs nationaux, le PAG s’est vu confier la mission « de contribuer au développement des communautés d’habitants qui tirent traditionnellement leurs moyens de subsistance de la forêt, en prenant en compte leur mode de vie traditionnel et de participer à un ensemble de réalisations et d’améliorations d’ordre social, économique et culturel dans le cadre du projet de développement durable défini par la charte du PAG » (article L331-15-5 du Code de l’environnement).

Le gestionnaire

12-pirogue-maroni_jamietLe Parc amazonien de Guyane est un établissement public relevant du Ministère chargé du développement durable et de l’écologie. Il dispose d’un mode de gouvernance propre dont l’instance centrale est le conseil d’administration, épaulé par un conseil scientifique et un comité de vie locale.

L’établissement public du Parc amazonien de Guyane dispose d’infrastructures propres (bâtiments de bureaux, dépôts, ateliers…) sur les principaux bassins de vie répartis sur trois délégations territoriales (Maroni, Centre et Oyapock). Le Parc possède d’importants moyens logistiques permettant à ses équipes et à ses partenaires d’être pleinement opérationnels dans leurs déplacements sur les territoires isolés. Le siège de l’établissement est implanté à Rémire-Montjoly.

Le PAG compte 92 agents permanents, répartis entre le siège et les délégations territoriales. Le recrutement est effectué en adéquation avec les objectifs et missions de l’établissement, notamment au sein des délégations territoriales. L’accent a été mis sur la professionnalisation et le développement des compétences des agents à travers un important dispositif de formation continue.

Les partenaires techniques et financiers

Le PAG compte plus d’une soixantaine de partenaires réguliers. Il s’agit principalement de :

-       Collectivités locales (communes concernées, région, département, communautés de communes)

-       Autorités coutumières

-       Institutions locales (chambres consulaires, CNES-CSG, comité du tourisme…)

-       Forces de l’ordre

-       Union européenne, Etat, préfecture et services déconcentrés de l’Etat

-       Associations œuvrant dans les domaines de la protection de la nature, de la culture et du tourisme

-       Organismes de recherche

etc.

Le site internet du Parc Amazonien de Guyane: www.parc-amazonien-guyane.fr

bottom-pic-coudreau_GLongin