• Bienvenue sur le site du Conservatoire d’Espaces Naturels de Guyane !

  • Second forum des gestionnaires des espaces naturels protégés organisé en Guyane!

Réserve Naturelle Nationale des Nouragues

Le Calliste septicolore (Tangara chilensis) © T.Deville
Superficie : 106 000 ha (environ 1000Km2)
Grands Biotopes: Essentiellement de la forêt tropicale humide. Présence d’un massif granitique imposant, l’inselberg des Nouragues, et de toute la cohorte des habitats naturels associés (savane-roche, grottes, forêts basses, etc...).
Date de création: 18 décembre 1995.
Gestionnaire: ONF et GEPOG
Equipe: 1 conservateur + 2 gardes
Eléments remarquables: Plus grande réserve de forêt tropicale de France. Partenariat étroit entre les gestionnaires et les chercheurs.

Un observatoire de la biodiversité de renommée internationale

L’essentiel de la surface de la réserve naturelle est recouverte d’une forêt tropicale humide de plaine en continuité avec d’immenses massifs encore relativement intacts (Parc Amazonien de Guyane, Domaine Forestier Permanent, etc…).

 

 

nouragues-sans-toucanToutefois, sous une apparente homogénéité, cette forêt se décline en de nombreux faciès liés aux conditions du terrain, à l’altitude ou à la proximité de la rivière Arataye. La grande forêt des Nouragues est donc formée d’une mosaïque complexe de forêts, de compositions floristiques différentes, auxquelles viennent s’ajouter, ponctuellement, des milieux rares porteurs de communautés végétales singulières (les fameuses savane-roches des inselbergs, par exemple).

 

nouragues-grenouilleSi la totalité de la réserve naturelle appartient au domaine forestier privé de l’Etat, le décret a prévu une zone dédiée à la recherche autour des camps Inselberg et Saut Pararé, gérés par le CNRS. Depuis 2008, les gestionnaires de la réserve et le CNRS ont entrepris un rapprochement visant à optimiser la gestion de la réserve et le fonctionnement de la station de recherche. Ce partenariat a permis de créer un véritable pont entre gestion de la biodiversité et recherche scientifique. Depuis plus de 30 ans, des générations d’étudiants et de chercheurs s’y succèdent pour percer les mystères du fonctionnement de la forêt amazonienne.

 

La genèse de la réserve naturelle des Nouragues est peu banale. Elle n’est pas née de considérations purement conservationnistes comme la plupart des espaces protégés, mais d’une opportunité : celle d’extraire aux pressions de la chasse et à l’exploitation forestière et minière une station de recherche scientifique à l’avenir prometteur. L’histoire de la réserve des Nouragues est donc intimement liée à celle de la recherche scientifique en Guyane.

Pour en savoir plus, visitez le site de la réserve naturelle des Nouragues.

nouragues-lezard