• Bienvenue sur le site du Conservatoire d’Espaces Naturels de Guyane 

  • Retrouvez ici, toutes les informations sur les gestionnaires d’espaces naturels de Guyane

Nos objectifs

Le CEN Guyane a pour principal but : protection de la nature, des espèces, des milieux et des paysages de Guyane. Son objet principal est de contribuer à la gestion des espaces naturels » selon les axes d’intervention suivants :

 

Organiser et animer le réseau des gestionnaires d’espaces naturels protégés

Le réseau se donne pour mission d’augmenter la transmission des informations et de la connaissance scientifique entre les gestionnaires, les organismes de recherche, les collectivités.

Proposer de nouveaux espaces naturels à protéger

Cette proposition peut être faite à l’Etat, aux collectivités et aux établissements publics (Conservatoire du Littoral, Office National des Forêts). La forme de réglementation à proposer sera à définir en concertation (réserves régionales, réserves biologiques, sites du conservatoire du Littoral,…)…

Gérer directement (ou indirectement) certains espaces naturels

Le CENG peut envisager d’acquérir et de gérer des espaces naturels ou espaces dégradés du point de vue de leur patrimoine naturel, dans un but de préservation ou de réhabilitation, au cas où aucun opérateur public ne le ferait plus facilement. Il peut également gérer des espaces naturels pour le compte de tiers publics ou privés par le principe de consultation préalable de ces membres et des principaux acteurs pour la gestion.

Participer à la gouvernance des espaces naturels protégés

Les gestionnaires des espaces naturels doivent non seulement prendre en compte l’avis des habitants, les communautés, les collectivités concernés, mais les faire participer au maximum à la prise de décision (cogestion, convention de partenariat…) et aux actions concrètes. Le Conservatoire favorisera l’action de ses membres en la matière.

Mettre en place une gestion des données environnementales

Le Conservatoire, directement ou indirectement, mais dans tous les cas en partenariat, contribuera à la mise en place d’une base de données naturalistes. Les données concernées seront, notamment des données géographiques des données sur les espèces et les milieux naturels. Ces données proviendront de personnes morales ou physiques qui les mettront à disposition par voie de convention. Il pourrait s’agir principalement de standardiser la saisie des données et de les mutualiser….

Contribuer aux démarches de développement durables des territoires

Le Conservatoire joue un rôle d’un organe consultatifs dans les instances de décision pour participer aux politique s de gestion et d’aménagement. Il contribue à l’émergence et à l’accompagnement des politiques publiques dans la réflexion et proposition sur la gestion durable de ce patrimoine.

Représenter le réseau des gestionnaires et valoriser les espaces naturels de Guyane

L’appropriation et la connaissance du patrimoine naturel par les habitants d’un territoire et par le public sont garants de la pérennité et du développement de l’action du conservatoire. L’éducation à la protection de la nature et l’assise citoyenne sont des moyens essentiels pour garantir l’avenir de nos milieux et de leur diversité biologique.